Nyt sen sitten sanoi jo kardinaali Bertonekin, Vatikaanin valtiosihteeri, paavin kakkosmies siis:

Un décret élargissant la possibilité de célébrer la messe en latin selon le rite antérieur à Vatican II (la messe dite de saint Pie V) est-il toujours prévu ?

La valeur de la réforme conciliaire est intacte. Mais tant pour ne pas perdre le grand patrimoine liturgique donné par saint Pie V que pour accéder au souhait des fidèles qui veulent assister à des messes selon ce rite, dans le cadre du missel publié en 1962 par le pape Jean XXIII, avec son calendrier propre, il n’y a aucune raison valable de ne pas donner aux prêtres du monde entier le droit de célébrer selon cette forme. L’autorisation du Souverain Pontife laisserait évidemment toute sa validité au rite de Paul VI. La publication du motu proprio précisant cette autorisation aura lieu, mais ce sera le pape lui-même qui expliquera ses motivations et le cadre de sa décision. Le Souverain Pontife donnera personnellement sa vision de l’utilisation de l’ancien missel au peuple chrétien, et en particulier aux évêques. (Le Figaro)

Rorate ja wdtprs jne (katsot linkit vasemmalla) ovat jo kääntäneet tekstin ymmärrettävämmäksi. Sovitaan nyt sitten siitäkin (kuten isä Z) ehdottaa, että nautitaan sitten vähän shamppanjaa, sitten siis, kun SE päivä koittaa.😉

”en particulier aux eveques” — siinäpä ”hauska” yksityiskohta: suurin erityinen ongelma ovat piispat, jotka eivät tunnu ymmärtävän vanhan messun tärkeyttä. Siksi paavin täytyy heitä nyt sitten kouluttaa.😉